Gynécologie / Les motifs de consultation

Les motifs de consultation

Les motifs de consultation les plus fréquents sont : les saignements anormaux, l’absence de règles, les leucorrhées (écoulement non sanglants), les douleurs pelviennes, la stérilité, les pathologies mammaire et enfin les troubles de la vie sexuelle.

L'aménorrhée ou l’absence de règles

L'aménorrhée, c'est l'absence de règles. En effet, l'aménorrhée peut-être naturelle en cas de grossesse, d'allaitement ou de ménopause mais il peut également s'agir d'un signe révélateur d'un problème plus grave. L’examen clinique, certains tests biologiques et une écographie pelvienne permettent de reconnaître la cause. La durée et le traitement de l’aménorrhée dépendent de la cause. 

Dans la majorité des cas, l’aménorrhée est réversible et se soigne facilement (à l’exception, bien sûr, de l’aménorrhée liée à des anomalies génétiques, à des malformations non opérables, à la ménopause ou à l’ablation de l’utérus et des ovaires).

Les saignements vaginaux ou métrorragies 

Sont un motif fréquent de consultation et un examen complet est nécessaire (examen vaginal avec frottis, prélèvement biopsique, colposcopie et échographies).

Les causes peuvent être multiples : problèmes de contraception, de grossesse, de cancer de col ou corps de l’utérus, fibromes utérins, etc.

Les traitements proposés sont :
  •  l’électrochirurgie et laser du col utérin au cabinet gynécologique
  •  la thermocoagulation de l’endomètre (partie interne de l’utérus), par un ballonnet gonfle de sérum et chauffé
  •  la chirurgie avec ablation soit du col de l’utérus, soit de la totalité de l’utérus.

Les problèmes des seins

Des douleurs, des gonflements, des nodules, des écoulements mamelonnaires sont possibles et nécessitent une surveillance attentive. Les causes peuvent être multiples : hormonales, fibromes de seins, kystes, tumeurs bénignes ou malignes, etc.

Dès 40 ans, surtout s’il existe des antécédentes familiaux la recherche d’un cancer du sein est nécessaire (écographies, mammographies, examens radiologiques du sein avec biopsie), qui peut conduire à un traitement chirurgical plus ou moins important (tumorectomie ou ablation du sein).

Les fibromes utérins

Les fibromes sont des tumeurs bénignes qui peuvent se développer en divers endroits de l'uterus. Dans la majorité des cas, les fibromes n'entraînent aucun symptôme. Cependant, ils peuvent parfois être gênants et se manifester par des saignements anormaux et des douleurs pelviennes. Des plus, les fibromes occasionnent parfois des problèmes de fertilité. 
Les fibromes peuvent être détectés en clinique au cours d'un examen pelvien de routine. Un examen échographique peut les localiser facilement.

Il existe désormais plusieurs façons de traiter un fibrome utérin :

  •  traitement hormonal, parfois avec un stérilet
  •  la thermocoagulation de l’endomètre
  •  la chirurgie avec ablation de l’utérus.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS)

Les IST (infections sexuellement transmissibles) sont des infections transmises lors de relations sexuelles non protégées et se manifestent par des signes varies : perte vaginale ou changement à la perte normale, saignements, augmentation de la douleur durant les règles ou les relations sexuelles, démangeaisons vulvaire, verrues génitaux (condylomes génitaux).

Les frottis vaginaux et les prélèvements biologiques sont nécessaires avant un traitement antibiotique adapté (partenaire compris).

Les problèmes d’infertilité et de stérilité

Ces problèmes demandent un examen très complet du couple, tant biologique qu’échographique et radiologique.

Les causes d'infertilité sont très variées et peuvent concerner l’homme, la femme ou les deux partenaires détails.

La contraception

Motif fréquent de consultation, nécessite un examen complet avant de proposer différentes possibilités :

  •  préservatif
  •  méthodes hormonales : pilules, patches de 7 jours à coller sur la peau, anneau vaginal pour 1 mois ou implant sous cutanée pour 3 ans
  •  dispositif intra utérins (DIU), le stérilet pour 5 ans
  •  méthodes naturelles.

La contraception d’urgence est une contraception d’exception qui permet de réduire la possibilité de grossesse non désirée, en cas de rapport sexuel sans contraception ou lorsque le moyen de contraception utilisé risque d’être inefficace : oubli de pilule, oubli ou rupture du préservatif.

Il existe deux méthodes de contraception d’urgence : la contraception d’urgence hormonale, appelée communément pilule du lendemain” et la contraception d’urgence intra-utérine, le dispositif intra-utérin (DIU) posé dans les 4 jours suivant un rapport non protégé.
 

Nous Contacter