Les bénéfices de la traitement hormonal de substitution pendant la ménopause (THS)


Le traitement hormonal de la ménopause c’est un traitement à base d’hormones, visant à lutter contre les conséquences de l’arrêt des sécrétions hormonales ovariennes dues à la ménopause.

À la ménopause, la production naturelle d’estrogène et de progestérone diminue. Certaines femmes ont alors des bouffées de chaleur, des sueurs nocturnes, des changements d’humeur ou sont incommodées par une sécheresse ou une fragilité vaginale.

Le traitement hormonal, composé d’estrogène ou d’une combinaison d’estrogène et de progestatif, atténue ces inconforts. Le traitement hormonal de la ménopause (THS, ou traitement hormonal substitutif de la ménopause) n’est pas une obligation. C’est un choix de la patiente, orienté par le médecin.

Bénéfices
  • Efficacité contre les troubles de la ménopause, notamment sur les symptômes vasomoteurs, les sueurs nocturnes, l’insomnie, la sécheresse vaginale - le traitement est efficace dans 80 à 90 % des cas. Il permet une vraie amélioration de la qualité de vie.
  • Sécheresses cutanéomuqueuses - le traitement hormonal est relativement efficace s’il est fait continuellement. 
  • Prévention de l’ostéoporose - le traitement hormonal de la ménopause permet de prévenir la perte osseuse et son effet est dose dépendant. C’est le seul traitement ayant démontré une efficacité préventive primaire des fractures ostéoporotiques dans la population générale. Cet effet protecteur persiste environ deux ans après l’arrêt du traitement. Indications

Les deux indications du traitement hormonal de la ménopause sont:
  • Présence de symptômes vasomoteurs suffisamment gênants pour altérer la qualité de vie;
  • Traitement de l’ostéoporose, uniquement en présence d’un risque élevé de fractures et si la patiente présente des troubles climatériques suffisamment gênants ou lorsque la patiente présente une intolérance à un autre traitement préventif de l’ostéoporose.
Ces indications sont valables pour les femmes âgées de plus de 50 ans, récemment ménopausées.

Contre-indications
  • Cancer du sein connu ou suspecté.
  • Autre tumeur estro-dépendante connue ou suspectée.
  • Accident thrombo-embolique en évolution ou récidivant.
  • Hémorragie génitale sans diagnostic établi. 
  • Affection hépatique aiguë ou chronique.
  • Prolactinome.
  • Otospongiose, porphyrie, Lupus érythémateux.
  • Hypersensibilité aux produits ou à leurs excipients.
 
Vues: 360